Chaque jour, une épave : 9 juin 1940, l’Umbria sabordé à Port-Soudan

0
Publicité

Chaque jour, découvrez dans www.plongee-infos.com l’histoire d’une épave, coulée à la même date par le passé, quelque part près des côtes françaises ou ailleurs dans le monde, déjà explorée… ou pas ! Vous retrouverez ainsi quotidiennement un nouveau site, pour vous confectionner une collection passionnante pour vos futures plongées ou simplement pour explorer… l’Histoire!

L’Umbria, épave mythique du sud de la mer Rouge, posée sur un récif face à Port Soudan, est certainement l’une des plus belles épaves de la région. Elle ést visitée par de nombreux plongeurs chaque année.

Cargo mixte (passagers/fret) construit par les chantiers Reiherstieg Schiffswerfte & Machinenfabrik à Hambourg, en Allemagne, l’Umbria a été lancé au début 1912 sous le nom de Bahia Blanca, pour la compagnie Hamburg Südamerikanische Dampfschifffahrts Gesellschaft. Long de 154 mètres pour 18 mètres de large, il jaugeait 10 000 tonnes et était propulsé par 2 machines à vapeur de 3 cylindres à triple expansion développant 848 cv sur 2 hélices, lui donnant la vitesse de 13 nœuds.

Dès son lancement en 1912, il commença à exploiter la ligne Hambourg-Argentine jusqu’au début de la Première Guerre mondiale. Il était alors basé à Buenos Aires.

Après la première guerre mondiale, en 1918, le Bahia Blanca devint la propriété du gouvernement argentin. En 1935, il est passé sous pavillon italien et a été rebaptisée Umbria pour la compagnie Italia Societa Anonima di Navigazione. En 1937 l’Umbria passa aux mains de la Lloyd Triestino, à Trieste en Italie. Avec le début de la Seconde Guerre mondiale, il fut versé au transport des troupes et il transporta plusieurs milliers de soldats dans les colonies italiennes d’Afrique de l’Est.

En mai 1940, alors que l’Italie était encore neutre pendant la Seconde Guerre mondiale, l’Umbria a été secrètement chargé de 6 000 tonnes de bombes de 15 kg à 100 kg, de 600 caisses de détonateurs, de 100 tonnes d’armes diverses, de 2 000 tonnes de matériaux de construction et de 3 camions Fiat Lunga. Les explosifs avaient pour destination Massawa et Assab, en Erythrée, qui était alors colonie italienne, et le reste de la cargaison se dirigeait vers différents endroits en Asie. L’entrée de l’Italie dans la guerre était imminente et cette expédition était destinée à la défense des colonies contre les Alliés et à l’expansion possible de ses territoires africains.

Des camions Fiat 1100 Lunga dans l’épave de l’Umbria
Publicité

Le 3 juin 1940, l’Umbria arrivait à Port-Saïd, au nord de l’Egypte à l’entrée du canal de Suez, où 1 000 tonnes de charbon et d’eau ont été chargées pour tromper les Alliés, essayant de ressembler à un cargo inoffensif. Le port, contrôlé par la Royal Navy, a permis au navire d’entrer sur la mer Rouge trois jours après son arrivée. Les Britanniques ont retardé le départ de l’Umbria en sachant que l’entrée de l’Italie dans la guerre était imminente et que son passage n’était peut-être pas aussi innocent qu’il en avait l’air. Mais l’Italie, en tant que pays neutre, avait le droit de transporter des armes comme n’importe quelle autre cargaison vers ses colonies.

Ayant attendu la date imposée pour sa traversée, l’Umbria a traversé le canal de Suez le 6 juin sous l’escorte du navire anglais HMS Grimsby. L’importance de la cargaison exigeait une telle escorte pour la traversée d’un point stratégique de l’importance du canal de Suez ainsi que le passage dans les eaux égyptiennes.

Trois jours plus tard, le 9 juin 1940, l’Umbria est entré dans les eaux soudanaises et le HMS Grimsby a ordonné au capitaine du cargo de mouiller sur Wingate Reef, en face de Port Soudan, sous prétexte de rechercher d’éventuels produits de contrebande. Quelques instants plus tard, le navire de guerre britannique HMS Leander est arrivé avec un groupe de 20 marins qui sont montés à bord de l’Umbria. Après avoir minutieusement fouillé le navire sans rien trouver, le capitaine ordonna aux troupes britanniques de rester la nuit à bord du cargo.

Le lendemain matin, Lorenzo Muiesan, capitaine de l’Umbria, était dans sa cabine en train d’écouter la radio lorsque Mussolini annonça l’entrée de l’Italie dans la Seconde Guerre mondiale aux côtés des forces allemandes. Muiesan, un capitaine très patriotique avec une longue expérience, était le seul qui avait entendu les nouvelles et avait immédiatement compris que l’Umbria et sa dangereuse cargaison seraient utilisés par les Alliés contre son propre pays.

Le capitaine chercha alors la meilleure option afin d’empêcher son bateau de tomber aux mains des Anglais. Ceux-ci ne semblaient pas savoir que l’Italie était entrée en guerre, mais devaient se douter que la chose était imminente puisqu’ils retenaient l’Umbria.

Le capitaine eut alors une idée qui allait s’avérer efficace : il ordonna à son équipage de mener un exercice de simulation de sauvetage… Cette manœuvre, très courante sur tous les bateaux de la marine marchande, n’attira pas la méfiance des soldats anglais qui acceptèrent. Tandis que les Italiens occupaient les canots de sauvetage, les ingénieurs en chef, suivant les ordres de Muiesan, ouvrirent toutes les soupapes et sabordèrent le navire qui coula au pied du récif. Les Britanniques ne purent que remonter sur leur navire et de regarder le cargo sombrer lentement.

Le positionnement actuel de l’épave

Aujourd’hui, L’épave de l’Umbria est posée sur son bâbord à une profondeur maximale de 38 mètres, devant Port Soudan, aux coordonnées : latitude 19° 38’ 11 N et longitude 37° 17’ 42 E. Elle est souvent visitée par les plongeurs de passage à Port Soudan et elle est considérée comme l’une des plus belles épaves de mer Rouge.

Lien vers vidéo Youtube de Noemie Stroh et Steven Surina :

LAISSER UNE RÉPONSE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Veuillez entrer votre nom ici


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.