Publicité

Par Jean-François André

Partez à la découverte d’un véritable champ d’amphores dans le golfe de Gênes, sur la côte italienne non loin de la frontière française. Un véritable voyage dans le temps !

La côte italienne, nouvel Eldorado de la plongée technique ? De belles épaves, oui mais pas que ! Les épaves du Haven, Tirpitz, Ravenna, etc., tous les plongeurs ou presque connaissent. Souvent même, ils ne connaissent que cela de la zone de plongée italienne qui commence dès la région de Menton dans les Alpes Maritimes et après Vintimille, à moins d’une heure de la région niçoise. 

Il existe pourtant bien d’autres zones de plongée et des sites bien intéressants au-delà de ces mythiques épaves qui font rêver les plongeurs. L’Italie, sous législation de type PADI (autrement dit chaque plongeur, en signant une décharge de responsabilité déclare qu’il s’engage à pratiquer son sport favori dans la limite de ses capacités et prérogatives, sans engager la responsabilité totale du chef de centre ou du directeur de plongée), dispose de nombreux centres bien adaptés à la plongée de loisir comme au recycleur et au trimix. Ce qui ne signifie pas du tout que l’on vous laissera faire n’importe quoi, n’importe comment, mais vous serez responsable de vos choix. 

Il n’est pas difficile de trouver un centre de plongée proposant des sites intéressants (des épaves, mais pas que…) en terme de profondeur et d’exploration, mais aussi des sites à l’abri lorsqu’il y a du vent ou du courant, afin de pouvoir pratiquer. Mais un centre, capable de fournir de la plongée classique à l’air, mais aussi de l’hélium, de l’oxygène pour les recycleurs et autre bail out, « CCR Friendly », et avec une ambiance sympathique, c’est déjà un peu plus rare.

Nous avons trouvé un centre où l’on peut organiser des séjours et qui apporte entière satisfaction, avec en plus un bel hébergement, juste à coté du centre, associé à une facilité de parking, idéal pour les véhicules particulièrement chargés de matériel de plongée. Quatre embarcations tout confort (1 grosse vedette, 2 semi-rigides bâchés et 1 gros semi-rigide rapide in-bord), sécurité surface impeccable.

Publicité

C’est dans le petit village typique de Loano un peu avant Savone et Gènes qu’est basé le centre « Marina Diving », dans une magnifique Marina. Des horaires de départ plongée adaptés à chacun en fonction de ses impératifs, des durées de plongée sur mesure, bref, le centre parfait. 

La tarification des plongées est basée sur un principe assez simple, elle sera liée à la durée que vous avez envie de passer sous l’eau, votre « Run Time » quoi… 

Vous désirez 1H, vous aurez ce tarif, 2H pas de soucis, ce sera cet autre tarif, et chaque bateau, si cela est nécessaire sort avec un site et un « Run time » différent, personne n’attend en surface que la palanquée de Recycleur remonte. Ce mode de tarification est, je trouve, équitable car cela mobilise un bateau, du personnel, donc il est normal de payer plus pour une plongée plus longue. 

Néanmoins, le rêve de nombreux plongeurs est aussi de plonger sur des champs d’amphores.  Le centre de plongée Italien HSDC « Marina Diving »  de Corrado, permet de réaliser ce rêve lorsque l’Etat italien l’autorise à plonger sur des épaves romaines, entre 40 et 60 mètres. Il ne reste quasiment rien des navires romains transportant ces amphores, mais au lieu d’interdire ces zones à la plongée, l’Etat réglemente les périodes d’autorisations et surveille ces amphores. Ce qui permet au plongeur de faire de belles immersions avec sous les palmes, plus de 2000 ans d’histoire intacte ou presque.

D’autres sites avec d ‘autres amphores romaines sont difficiles à surveiller. Au lieu de les interdire, ils ont été équipés de balises solaires qui alimentent des phares et des caméras dans des caissons étanches qui surveillent 24H/24H en filmant le site. 

Ce procédé permet à tous les plongeurs ou presque de contempler ces champs d’amphores dans leur milieu naturel et d’origine. Je trouve personnellement que ces « trésors » sous-marins sont bien mieux là, plutôt que dans des bâtiments ou les rayonnages croulent sous la poussière, sans que personne ne puisse les contempler. 

Deux épaves romaines

Ce sont deux épaves romaines qui peuvent être visitées par les plongeurs. La première trouvaille date du début du XXe siècle près de la ville d’Albenga, quand un pêcheur a remonté dans ses filets une amphore à une quarantaine de mètres de profondeur et à un mille de la côte. En 1948, des travaux archéologiques furent organisés pour étudier les restes de l’épave. Mais du navire, il ne restait rien, le bois ayant disparu par le travail du milieu marin. Néanmoins, un certain nombre d’amphores fut remonté. Une deuxième épave gît un peu plus loin, dans la même zone de profondeur et à peu près dans les mêmes conditions. Ces sites archéologiques représentent des pièces importantes de l’archéologie sous-marine italienne. Les amphores reposent sur un fond sableux entre 40 et 60 mètres de profondeur et s’étendent pour chaque site sur environ 40 mètres de long et 15 mètres de large, ce qui donne une idée de la taille des bateaux qui les transportaient. Les jarres sont nombreuses, beaucoup sont encore intactes et sont devenues des tanières pour les congres, les murènes et parfois même quelques homards. Les sites ont été équipés pour faciliter la visite des plongeurs, qui sont tenus de respecter les lieux. Ces plongées ne sont pas particulièrement difficiles, mais la profondeur importante exige de posséder un très bon niveau.

Corrado, le propriétaire du centre Marina Diving de Loano, a travaillé en étroite collaboration avec les autorités italiennes pour obtenir l’autorisation de plonger sur les épaves romaines, sous certaines conditions très strictes visant à protéger les sites de toute tentative de pillage.

Vidéo : Lien vers vidéo Youtube de Hippoconsulting sur les amphores de Loano

L’auteur de cet article, Jean-François André, est aussi l’auteur de l’un des meilleurs livres qui existent sur la plongée aux recycleurs. 288 pages richement illustrées de photos et de schémas, agrémentées d’exemples et d’exercices à réaliser, un livre incontournable pour tout connaître de ces appareils qui sont en train de révolutionner la pratique de la plongée. Il s’adresse aussi bien aux débutants désirant s’informer sur le fonctionnement de ces appareils, qu’aux plongeurs plus avancés désireux de s’informer sur la physique et la physiologie , la planification des plongées, la définition, l’utilisation simple des “gradients factors”… Le tout illustré et agrémenté d’exemples de cas vécus avec leur analyse. Le livre «Recycleurs, de l’initiation à la Maitrise » est disponible en ligne à l’adresse :  https://hippoconsulting.fr/shop/

Renseignements : hippoconsulting@hippoconsulting.fr – Tel.: 04.98.10.61.03 ou  06.19.02.18.73

LAISSER UNE RÉPONSE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Veuillez entrer votre nom ici


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.