Publicité

Par Alain Favre

Plonger avec les requins, vous en rêvez ? Sachez que c’est possible, mais en suivant quelques règles élémentaires de sécurité…

Les gens pensent que nous sommes fous. Lorsque le sujet de la plongée avec les requins – et la joie qu’elle procure – se glisse dans la conversation avec les non-initiés, des sentiments bizarres peuvent se lire sur le visage de nos interlocuteurs, allant de l’étonnement à la terreur, puis le dégoût ou l’incrédulité suivent généralement. En dépit de notre explication la plus détaillée et rationnelle, il est souvent impossible de convaincre les naïfs, tellement ils sont convaincus par le battage médiatique, croyant qu’il est impossible de survivre à de telles rencontres, alors qu’on essaie de les convaincre qu’il est positivement génial de partager l’eau avec ces créatures extraordinaires. Et au milieu de toutes ces croyances et légendes, en parlant avec les sceptiques, on se rend compte qu’ils ne connaissent absolument rien sur ces magnifiques animaux. Ces gens ne savent pas ce qu’ils manquent !
Les plongées avec les requins sont des expériences très convoitées dans le monde sous-marin. Les destinations de plongée, les opérateurs et les sites à travers le monde qui offrent des rencontres rapprochées bien organisées sont très populaires dans la tribu des plongeurs. 

Des Bahamas à l’Afrique du Sud, en passant par Isla Mujeres, le Mexique, Fidji, l’île Cocos, Malpelo, Fakarava, Rangiroa, Isla Guadalupe, les Galapagos et même, plus près de nous, la mer Rouge, si il y a des requins dans l’eau, vous trouverez des plongeurs qui feront de leur mieux pour se rapprocher d’eux. Mais quelles sont les meilleures pratiques pour se rapprocher de ces animaux souvent capricieux et timides ?
Les requins de récif arrivent en tête de liste des rencontres en plongée, plus faciles à trouver que les espèces pélagiques. Il suffit d’aller tremper ses palmes en mer Rouge pour en rencontrer, ou encore sur tous les récifs coralliens tropicaux. Pour les espèces pélagiques, plus imposantes, il est souvent nécessaire d’organiser une croisière au large sur des sites reculés au large des rivages égyptiens, ou d’autres spots comme à Cocos ou Malpelo. Là, c’est le grand spectacle ! D’autres sites peuvent apporter leur lot d’impression fortes, mais sur une note beaucoup plus artificielle, comme les spectacles de shark-feeding aux Bahamas, moins appréciés des plongeurs épris d’écologie, mais qui prouvent jusqu’à quel point ces fauves de la mer peuvent s’habituer à la présence humaine.

Voici donc quelques conseils à connaître avant votre prochaine rencontre avec un requin.

Tirer parti des connaissances des locaux

Publicité

Avant toute plongée qui implique un grand nombre ou de grandes espèces de requins, il est recommandé de suivre exactement les instructions des pros de plongée locaux, guides ou moniteurs, plutôt que de baser votre plan sur ce que vous pensez connaître sans en avoir encore vu, ou de ce que vous avez entendu dire dans les médias à sensation. 

Ainsi, une attitude acceptable pour une espèce de requin peut être totalement inappropriée avec une autre. Il est important de compter sur l’expérience et les connaissances des professionnels qui travaillent régulièrement avec ces animaux. Concernant les requins de mer Rouge, Steven Surina, de Shark Education (Hurghada), a édité une plaquette de recommandations très utile pour adopter les bons comportements.

Soyez sélectif avec les opérateurs

Beaucoup de belles plongées de requins dans le monde sont orchestrées par les opérateurs commerciaux. Mais avant d’engager vos Euros sans savoir ce qu’on vous propose, il serait intéressant de poser les bonnes questions. En général, il faudrait demander depuis combien de temps ils sont établis et ont-ils une bonne organisation de sécurité. Ont-ils une description standard de ce qu’ils proposent ou de leurs règles ? Et comment répondent-ils à vos questions et à vos préoccupations ? “

L’équipement

La plupart des opérateurs de plongée avec les requins, ont des règles spécifiques pour les équipements. La plupart exigent des combinaisons complètes et parfois même des gants et cagoules de protection. Ce n’est pas le moment de tester une combinaison nouvelle, ou un nouvel appareil photo. Il est préférable de plonger avec des équipements qui vous sont confortables et familiers avec lesquels vous pourrez profiter de votre rencontre avec les animaux et ne vous soucier de rien d’autre. 

Et à propos de ce que vous avez probablement entendu parler sur des requins étant attirés par les couleurs, surtout jaune ou rose ? Ils sont attirés par les contrastes plus que par les couleurs. Si vous êtes dans une combinaison jaune plein, ils ne vont pas à être attirés par cela. Mais si vous portez une combinaison noire sans gants noirs, vos mains blanches auront assez de contraste pour attiser leur curiosité.

Ayez conscience de votre environnement

Parce que les requins sont des nageurs dynamiques, la plongée avec eux est une expérience éprouvante. Une prise de conscience situationnelle solide est essentielle pour assurer votre sécurité tout en vous laissant profiter de votre plaisir. Vous devez être conscient de tout ce qui vous entoure : les requins, le bateau, le courant, les autres plongeurs, où vous êtes à la dérive. Portez une attention particulière lors du briefing sur les conditions de sécurité, et en fin de plongée, soyez prêt quand il est temps de sortir de l’eau. En outre, si vous êtes un photographe, ne laissez pas toujours votre œil collé au viseur et  regardez fréquemment ce qui se passe autour de vous.

Prendre connaissance du langage corporel

Si vous êtes assez chanceux pour rencontrer des requins dans un environnement en eau libre, comme en pleine mer pour les pélagiques, il est impératif d’être conscient des signaux physiques qui peuvent traduire leur humeur ou leurs intentions. Il ya une énorme différence entre un animal qui n’a jamais été confronté aux plongeurs et celui qui participe régulièrement aux plongées avec des appâts. Un animal sauvage qui vit loin des humains aura un comportement plus naturel. Les mouvements rapides tels que les changements de direction brusques, la baisse rapide des nageoires pectorales ou toute autre action rapide indique un animal mal à l’aise. Aussi, lorsque le comportement envahissant de certains requins – par exemple, les requins bleus et les requins océaniques – empiète sur votre espace personnel, il pourrait être temps de sortir de l’eau. Si le requin s’approche trop avec des mouvement rapides, voire agressifs, il vous fait comprendre que vous empiétez trop sur son domaine et il est alors temps pour vous de vous éloigner, mais sans panique. Car pour un requin, tout animal qui s’enfuit précipitamment devant lui devient une proie…

Un spécialiste au prochain Salon de la Plongée

Le 22eSalon de la Plongée 2020, qui se déroulera au Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris du 10 au 13 janvier 2020, aura pour parrain Steven Surina, fondateur de Shark Education, basé à Hurghada en mer Rouge, devenu un spécialiste de la plongée à la rencontre des requins aux quatre coins du monde. 

Pour plus de renseignements : https://www.sharkeducation.comhttp://www.salon-de-la-plongee.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Veuillez entrer votre nom ici


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.