Chaque jour, une épave : 4 mai 1997, le King Cruiser à Phuket (Thaïlande)

0

Chaque jour, découvrez dans www.plongee-infos.com l’histoire d’une épave, coulée à la même date par le passé, quelque part près des côtes françaises ou ailleurs dans le monde, déjà explorée… ou pas ! Vous retrouverez ainsi quotidiennement un nouveau site, pour vous confectionner une collection passionnante pour vos futures plongées ou simplement pour explorer… l’Histoire!

Le King Cruiser était un ferry thaïlandais qui opérait entre la presqu’île de Phuket et les îles Koh Phi Phi, dans le sud de la Thaïlande, un petit paradis bien connu des plongeurs. Il a été construit au japon, par les chantiers Nippon Kokan pour la compagnie Kansai Kisen, d’Osaka en 1969. Il s’appelait alors le Rokko Maru. Il s’agissait d’une coque catamaran en acier qui mesurait 85 mètres de long sur 25 mètres de large et jaugeait 2822 tonnes. Ses deux moteurs diesel le propulsaient au moyen de deux hélices, à la vitesse de 19 nœuds.

En 1990, le ferry changea de pavillon pour prendre celui de la Thaïlande, à l’occasion de son rachat par la compagnie Songserm, siégeant à Bangkok. Il fut alors rebaptisé et prit le nom de King Cruiser.

Le ferry assurait la ligne entre Phuket et les îles Phi Phi, dans le sud-ouest de la Thaïlande, face à la mer d’Andaman, transportant passagers locaux et touristes qui visitent la région en grand nombre. Mais il ne transportait pas de véhicule, les voitures étant exclues des îles Koh Phi Phi.

Le 4 mai 1997, le King Cruiser naviguait comme d’habitude sur ce parcours qu’il effectuait quotidiennement depuis 7 ans. Son capitaine le connaissait parfaitement et pouvait le parcourir dans n’importe quelles conditions.

Ce jour là, le temps était magnifique, la mer plate comme le dos de la main et pas un souffle de vent ne venait troubler le calme de la baie de Phang Nga toute proche, célèbre pour ses îlots rocheux spectaculaires. Bref, des conditions idéales. Pourtant, alors que le ferry venait de passer la mi-chemin entre Phuket et Koh Phi Phi, il heurta les récifs d’Anemone Reef, un site de plongée très connu qui affleure à quelques mètres sous la surface, formant une série de pinacles rocheux débordant de vie.

L’impact a déchiré la coque sur une grande longueur, le bateau ayant continué d’avancer sur son erre. Le capitaine coupa les moteurs et le ferry finit par s’immobiliser à quelque distance du point d’impact, commençant déjà à s’incliner. Le capitaine ordonna alors l’évacuation des 561 passagers du bateau. Comme celui-ci s’enfonçait très doucement, toutes les manœuvres de mise à l’eau des radeaux de sauvetage et d’évacuation des passagers se passèrent dans le calme et tout le monde, équipage compris, se retrouva sain et sauf dans les embarcations.

Très vite, de nombreux navires locaux, dont 2 patrouilleurs de la police, sont venus sur les lieux et ont recueilli les naufragés. Le King Cruiser, abandonné à son triste sort, a mis deux heures et demie à sombrer.

Par la suite, de nombreux bruits ont circulé sur les circonstances du naufrage, particulièrement étranges. En effet, un navire qui heurte un récif extrêmement connu et bien cartographié sur un itinéraire que son capitaine connaît parfaitement, en plus dans des conditions météo excellentes, peut laisser dubitatif…

Certaines théories avancent que le capitaine était ivre. D’autres disent qu’au moment de l’impact, c’est sa fille qui tenait la barre. D’autres bruits, plus perfides, avancent que la compagnie n’étant pas en très bonne santé financière, le naufrage aurait pu être une fraude à l’assurance. Certains surenchérissent en ajoutant que quelques patrons de centres de plongée voisins et amis du propriétaire auraient payé le capitaine pour que le naufrage se déroule dans cette zone précise car jusque là, il n’y avait aucune plongée-épave près de Phuket, haut-lieu de la plongée sous-marine internationale. De fait, on a remarqué que le ferry était coulé sur un emplacement idéal, à mi-chemin entre Phuket et Koh Phi Phi, où se trouvent plusieurs récifs habituellement fréquenté par les nombreux centres de plongée des deux villes… Lors du jugement qui s’ensuivit, le capitaine a été reconnu coupable de négligence.

Le navire est maintenant un site de plongée récréatif très populaire et est devenu un récif artificiel qui complète parfaitement le récif d’Anémone Reef. Le navire se tient debout sur un fond sableux dans environ 30 m d’eau, aux coordonnées : latitude 7° 48’ 14 N et longitude 98° 38’ 74 E. À l’origine, les superstructures de l’épave s’élevaient jusqu’à 10 mètres de la surface, mais aujourd’hui la plus grande partie de la structure s’est effondrée, ce qui fait que la partie la moins profonde de l’épave est actuellement plus à environ 18 mètres.

L’épave peut être visitée facilement. Le point d’entrée le plus simple et le plus sûr est la poupe du navire, où les plongeurs peuvent explorer les ponts de voitures autrefois actifs. Les machines sont toujours sur le pont. Des rangées de sièges passagers et des tables basses remplissent les renfoncements intérieurs.

Dans et autour de l’épave, il y a beaucoup de coraux et une abondance de poissons. Des alcyonaires peuvent être trouvés en croissance le long des côtés et au sommet de l’épave. Des bancs de carangues sont souvent aperçus au-dessus de la cabine du capitaine. De grandes écoles de vivaneaux jaunes traînent autour des entrées du pont-garage et le long des restes du pont supérieur, et on peut voir des poissons-lions disséminés autour de l’épave. Il y a aussi des rencontres occasionnelles avec des requins zèbres et des requins nourrices, des barracudas et des tortues. Le King Cruiser est aujourd’hui l’un des meilleurs sites de plongée de Phuket.

Lien vers vidéo Youtube de Jaanusrelo :

LAISSER UNE RÉPONSE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Veuillez entrer votre nom ici


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.