Chaque jour, une épave : 3 décembre 1945, le Grec

0
Publicité

Chaque jour, découvrez dans www.plongee-infos.com l’histoire d’une épave, coulée à la même date par le passé, quelque part près des côtes françaises ou ailleurs dans le monde, déjà explorée… ou pas ! Vous retrouverez ainsi quotidiennement un nouveau site, pour vous confectionner une collection passionnante pour vos futures plongées ou simplement pour explorer… l’Histoire!

Le Sagona à Terre-Neuve

Le Grec, de son vrai nom Sagona, est un cargo à vapeur de 54 m de long sur 8,5 m de large et 6 m de tirant d’eau, doté d’un moteur à vapeur de 98 cv pour une vitesse maximale de 11 nœuds, qui a été construit par les chantiers Dundee Shipbuilding Co, en Ecosse, en 1912 pour la Compagnie Reid Newfoundland de Montreal. Celle-ci l’exploite pendant la période 1912 à 1923, notamment dans le nord de l’Atlantique, en zone semi-polaire à Terre-Neuve, province du Canada proche du Groenland. Puis il est repris par l’Etat de Terre-Neuve jusqu’en 1942, pour un service local sans histoire dans les eaux froides du Labrador. Puis c’est la Compagnie Culliford Associated Lines qui acquiert le cargo vraquier pendant la durée de la Seconde Guerre mondiale, jusqu’en 1945, année où il est repris par une compagnie grecque, Zarati SS Co, dont le siège est situé à Panama.

Sous pavillon de complaisance, mais avec un équipage grec, il va traverser l’Atlantique pour ce qui va être son dernier service, dans les eaux méditerranéennes.

Le Sagona en Méditerranée

Le 3 décembre 1945, le Sagona, chargé de vin, s’engage dans la passe entre les îles de Port-Cros et Porquerolles. Cette zone, qui a été minée pendant le conflit, n’est pas encore complètement sécurisée et il n’est pas rare d’y découvrir encore quelques mines oubliées, comme ce fut le cas à peine trois semaines plus tôt, avec le Prosper Schiaffino, dit « le Donator », qui a coulé dans le secteur, suite à l’explosion d’une mine. Et justement, c’est à deux ou trois cents mètres de là que le Sagona touche à son tour un de ces engins, qui l’envoie immédiatement par le fond, faisant deux morts et un disparu.

Le reste de l’équipage est recueilli par les bateaux venus à son secours, et c’est là que l’épave prit son surnom actuel : comme l’équipage et les papiers du bateau sont grecs, l’épave est depuis cette époque, surnommée : le Grec !

Le Sagona, dit “le Grec”, dessiné par Urs Brunner

L’épave gît désormais par 45 m sur un fond de sable et abrite une vie foisonnante, notamment au niveau de ses coursives. La proue, détachée du reste du bateau lors de l’explosion, se trouve à quelques dizaines de mètres de là et peut être visitée au cours de la même plongée. Mais elle est en mauvais état et le principal du spectacle se déroule dans la partie arrière de la coque où les gorgones rouges apportent une belle touche de couleur.

Publicité

Comme dit plus haut, le Grec se trouve à quelque deux ou trois cents mètres du Donator et certains plongeurs, particulièrement bien entraînés et sportifs, ont réussi par temps bien calme à joindre les deux épaves au cours d’une même plongée. Partant du Donator, ils remontèrent à une trentaine de mètres de profondeur, gardant à vue le fond en-dessous, puis suivirent le cap au compas, jusqu’à apercevoir la forme du Grec où ils purent terminer leur plongée… Cette pratique n’est bien sûr, pas à recommander aux plongeurs de loisirs qui auront plutôt intérêt à passer du temps sur chacune de ces épaves pour profiter pleinement du magnifique spectacle, d’autant plus que la zone est souvent soumise à des courants violents, obligeant les plongeurs à se déplacer le long d’une main courante. C’est justement ce courant, porteur d’une grande quantité de nutriments, qui rend la vie aussi riche sur l’épave.

Du fait de sa profondeur et des conditions de plongée, le Grec est à réserver plutôt aux plongeurs confirmés, niveau 3 minimum. Tous les centres de plongée locaux proposent des sorties sur le Grec.

Latitude : 42° 59’ 386 N

Longitude : 6° 16’ 448 E

A lire : 100 épaves en Côte d’Azur, de Anne et Jean-Pierre Joncheray

LAISSER UNE RÉPONSE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Veuillez entrer votre nom ici


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.