Chaque Jour, une épave : 1er décembre 1936, le Tozeur

0
Publicité

Chaque jour, découvrez dans www.plongee-infos.com l’histoire d’une épave, coulée à la même date par le passé, quelque part près des côtes françaises ou ailleurs dans le monde, déjà explorée… ou pas ! Vous retrouverez ainsi quotidiennement un nouveau site, pour vous confectionner une collection passionnante pour vos futures plongées ou simplement pour explorer… l’Histoire!

Le “Tozeur”, petit cargo de la compagnie Daher construit en 1920 par les chantiers Moss Vaerft & Dockk pour la compagnie Smith Christen, d’Oslo, avant de rejoindre la compagnie marseillaise Daher & Cie. Il était affecté au transport de matériel lourd et encombrant (locomotives, wagons, rails, etc.) pour l’Afrique du Nord et la Syrie. Construit en acier, il mesurait 83 m de long, pour 13 m de large et 6 m de tirant d’eau avec un déplacement de 2110 tonnes. Il était pourvu d’une machine à vapeur à 3 cylindres, à triple expansion, d’une puissance de 188 cv et pouvait atteindre une vitesse de 10,5 nœuds.

Revenant de Tunisie via Port-Saint-Louis-du-Rhône, il est entré dans la rade de Marseille au petit matin du 1er décembre 1936. Ne pouvant aborder la passe en raison du mauvais temps, son commandant le capitaine Puccio, décide de faire comme les autres navires regroupés dans la rade, et de s’y mettre à l’abri, au mouillage lui aussi.

Les ancres ayant ripé, le cargo part alors à la dérive pour aller s’encastrer sur les récifs du Cap de Croix, sur la face nord du Frioul, se faisant à la coque une longue déchirure, et s’immobilise tout près de la roche, s’enfonçant rapidement par l’arrière. Le lendemain les secours s’organisent et viennent à la rescousse à bord du remorqueur l’Obstiné. La tempête sévit toujours, presque aussi violente que la veille. Toute tentative de renflouement ou de remorquage s’avère impossible en raison de la forte mer et de l’état du cargo qui s’est fortement dégradé pendant la nuit, soumis aux assauts des vagues. Ce qui est désormais une épave, par le fait qu’il a énormément souffert, va être abandonné car tout espoir de le tirer de sa triste position s’est évanoui. L’Obstiné va donc rentrer au Vieux-Port, sans avoir pu remplir sa mission, mais en ramenant tout de même l’équipage du “Tozeur”, qui s’était réfugié sur l’île Ratonneau, au Frioul.

Hervé Levano, historien maritime spécialiste des épaves, a retrouvé les coupures de presse de l’époque, relatant la catastrophe : « Marseille, 2 décembre. Le remorqueur de sauvetage “l’Obstiné” avait quitté le vieux port ce matin pour porter secours au cargo “Tozeur” qui s’était échoué dans la bourrasque de nord-ouest d’hier sur les rochers de l’île Ratonneau. La mer était encore très houleuse et “l’Obstiné” ne put accoster le “Tozeur”. D’ailleurs, les cales du cargo sont envahies par l’eau et le navire est considéré comme perdu. “l’Obstiné” a ramené à Marseille les 24 hommes de l’équipage du “Tozeur”, dont le commandant Puccio. Ces marins, après s’être sauvés à l’aide d’un va et vient, avaient passé la nuit sur l’île. Ils ont été hébergés et réconfortés à la Maison du Marin. » (Ouest-Eclair, 1936-12-03).

Publicité

Le propriétaire du Tozeur, Paul Daher a créé la Société de Navigation à Vapeur Daher en 1899. En 1945, Ayant perdu ses 2 navires durant la guerre, il relance la compagnie et atteint 5 navires dans les années 60. En 1988 il vend la flotte et se reconvertit dans l’industrie aérospatiale et nucléaire. C’est la fin de toute une époque…

Les débris du Tozeur sont à rechercher tout près de la côte, à faible profondeur, près de la pointe qui nord-ouest qui protège l’entrée de l’anse du Port de l’Eoube. On peut facilement y accéder du bord, par le chemin de Saint-Estève. Vu la faible profondeur il ne reste pas grand chose de l’épave, mais l’endroit vaut bien une balade…

Latitude : 43° 17’ 241 N

Longitude : 05° 19’ 000 W

LAISSER UNE RÉPONSE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Veuillez entrer votre nom ici


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.