Chaque jour, une épave : 28 novembre 1915, le SS Star of New Zealand

0
Publicité

Chaque jour, découvrez dans www.plongee-infos.com l’histoire d’une épave, coulée à la même date par le passé, quelque part près des côtes françaises ou ailleurs dans le monde, déjà explorée… ou pas ! Vous retrouverez ainsi quotidiennement un nouveau site, pour vous confectionner une collection passionnante pour vos futures plongées ou simplement pour explorer… l’Histoire!

Le STAR OF NEW ZEALAND est un cargo à vapeur à deux ponts. Construit à Belfast par les chantiers “Workman Clark & Co”, il est lancé le 24 janvier 1895 pour la compagnie londonienne J.P. Corry & Co. En 1902 , il est affecté à la ligne vers l’Amérique du Sud en compagnie du STAR OF IRELAND.

Ce bateau jauge 4417tx, mesure 119.9m de longueur pour 14.3m de largeur et 8.5m de tirant d’eau. Il est propulsé par un moteur triple expansion de 457cv qui lui permet de naviguer à 12 nœuds. Il est manœuvré par 48 hommes d’équipage. Son port d’attache est Belfast.

Le 28 novembre 1915, un brouillard opaque enveloppe la mer qui entoure l’île de Molène, près d’Ouessant à la pointe de la Bretagne, réduisant la visibilité à zéro. Un signal de détresse se fait alors entendre, relayé par le sémaphore. Le canot de sauvetage “l’Amiral Roussin” part au secours du navire qui a heurté la roche Kefinel, à un mille et demi dans le sud-ouest de Molène.

La zone étant particulièrement difficile, le canot aura beaucoup de difficulté à récupérer à son bord 9 naufragés qu’il débarque ensuite à Molène. Deux autres bateaux qui s’étaient portés au secours du navire, déposent à leur tour 23 hommes à Molène. Un second voyage du canot de sauvetage permet enfin de sauver les 16 homme d’équipage qui restaient à bord, dont le capitaine W.J. Reed. Il n’y a donc aucune victime dans ce naufrage, une catastrophe qui se termine bien, sauf pour le navire qui coule les jours suivants au pied de la roche avec à son bord une cargaison de viande congelée, de maïs et de bananes, qui fera le bonheur de la faune locale…

Les hommes de l’équipage quittent Molène quelques jours plus tard sur un bateau mis à leur disposition par le préfet maritime du 2ème arrondissement. « Ils témoigneront leur satisfaction du bon accueil qu’ils ont reçu dans l’île de la part des autorités et de la population ».

Publicité

Aujourd’hui les restes de l’épave gisent autour du haut-fond de Kefinel, sous à peine quelques mètres d’eau. Le site est biensignalé sur les cartes de navigation.

Latitude : 48° 22′ 722 N

Longitude : 04° 59′ 250 O

LAISSER UNE RÉPONSE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Veuillez entrer votre nom ici


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.