Chaque jour, une épave : 15 janvier 1917, le Port Nicholson

0
Publicité

Chaque jour, découvrez dans www.plongee-infos.com l’histoire d’une épave, coulée à la même date par le passé, quelque part près des côtes françaises ou ailleurs dans le monde, déjà explorée… ou pas ! Vous retrouverez ainsi quotidiennement un nouveau site, pour vous confectionner une collection passionnante pour vos futures plongées ou simplement pour explorer… l’Histoire!

Le Port Nicholson était un paquebot transporteur d’émigrants lancé le 3 février 1912 sous le nom de Makarini, par le chantier Workman, Clark & Co, de Belfast en Irlande, pour la Tyser Line Ltd, Londres. Il mesurait 149 mètres de long sur 19 mètres de large et 12,5 mètres de tirant d‘eau, pour une jauge de 10624 tonnes. Il était propulsé par deux machines à vapeur de trois cylindres à triple expansion de 804 cv actionnant 2 hélices et pouvait atteindre la vitesse de 14 nœuds. Il était prévu pour 750 passagers sur la ligne Londres-Le Cap- Melbourne-Sydney. Le paquebot était commandé par le Capitaine Hollis.

Le paquebot sous son nom d’origine « Makarini » était le plus long vaisseau de sa ligne. Son grand espace de pont permettait une libre promenade et les cabines offraient un grand confort par leur espace, la ventilation, le calme, qui étaient très appréciés des passagers. Le salon restaurant, qui s’étendait sur la largeur complète du navire, était très vaste, capable de recevoir 450 couverts. Il fut immédiatement déployé sur le service d’émigration du gouvernement de Victoria après sa livraison en avril 1912.

En 1914, la Tyser Line, la société propriétaire du navire, forme la Commonwealth & Dominion Line, à Londres. En 1916, le navire est renommé Port Nicholson, toujours au sein de la même société. Il est, comme de nombreux paquebots, réquisitionné par l’Amirauté anglaise en 1916 pour être utilisé comme transport de troupes.

Les Britanniques ont créé l’Australian and New-Zealand Army Corps, placé sous les ordres du général anglais Birdwood. Ces troupes vont devenir célèbres sous le nom abrégé d'”Anzac”. Le Port Nicholson, va être mis à contribution pour transporter ces soldats de Sydney vers le font français.

Publicité

Il y eut tout de même deux victimes : Clark John, 24 ans, soutier et Finchley John George, 36 ans, mécanicien.

L’épave repose toujours, un siècle plus tard, par 15 mètres de fond face à Gravelines, pour le plus grand bonheur des plongeurs, aux coordonnées : latitude 51° 04’ 658 N et longitude 02° 05’ 961 E.

LAISSER UNE RÉPONSE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Veuillez entrer votre nom ici


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.