Chaque jour, une épave : 25 décembre 1916, le Maitai

1
Publicité

Chaque jour, découvrez dans www.plongee-infos.com l’histoire d’une épave, coulée à la même date par le passé, quelque part près des côtes françaises ou ailleurs dans le monde, déjà explorée… ou pas ! Vous retrouverez ainsi quotidiennement un nouveau site, pour vous confectionner une collection passionnante pour vos futures plongées ou simplement pour explorer… l’Histoire!

En ce jour de Noël, allons prendre le soleil dans le Pacifique sud, aux îles Cook, voisines de la Polynésie Française, pour découvrir une épave visible dans quelques mètres d’eau, que l’on peut visiter en plongée comme en snorkeling puisqu’elle se trouve dans moins de 10 mètres d’eau. La clarté et la couleur des eaux tropicales enlèvent tout caractère dramatique au site et en font un spot de plongée splendide, au milieu d’une faune abondante. Cette épave, c’est le SS Maitai.

Le cargo à vapeur SS Maitai a été construit en 1892 par les chantiers C.S. Swan & Hunter, de Newcastle en Angleterre, en tant que navire mixte passagers / cargaison. Son nom d’origine était SS Miowera pour la compagnie australienne Huddart & Co, de Melbourne. En 1908, le bateau fut vendu à la compagnie Steamship Co. de Nouvelle-Zélande. A cette occasion, il a été renommé SS Maitai. Construit en acier, Il mesurait 105 mètres de long pour 13 mètres de large et 7,65 de tirant d’eau, avec une jauge de 3400 tonnes. Cet imposant bateau était propulsé par une chaudière à 3 cylindres à triple expansion de 722 cv et une seule hélice, pour une vitesse de 15 nœuds.

Le 25 décembre 1916, alors qu’il ralliait Wellington en Nouvelle Zélande, depuis San Francisco, le Maitai devait faire escale sur l’île de Rarotonga, aux îles Cook. L’accès à Avarua est rendu très difficile par gros temps pour un bateau de cette taille car la passe entre les récifs est très étroite. Le Maitai, déporté vers le bord de la passe, s’est empalé sur le récif et a fait naufrage sur le « South Reef », près de l’entrée du port d’Avarue. Il n’y eut pas de victime, le bateau est resté planté dans quelques mètres d’eau jusqu’à ce que l’océan fasse son travail de démolisseur. Aujourd’hui on retrouve de nombreux vestiges de l’épave sur un fond d’environ 10 mètres, dont une partie des machines qui émerge, situant l’emplacement exact du site, visible depuis le rivage, tout près.

Le Maitai est l’épave la plus célèbre de Rarotonga. En raison du fait que le bloc moteur apparaît à la surface de l’eau en face de la ville, tous les touristes qui viennent à Rarotonga ont au moins un aperçu de ce grand navire. Après près de 100 ans passés tout près de la zone de déferlement, cette épave fait désormais partie du récif.

Publicité

La superstructure principale est encore visible ainsi que le gouvernail, diverses chaudières et bien sûr le bloc moteur qui remonte de 10 m jusqu’à émerger. L’épave est dispersée sur une grande surface et aujourd’hui encore, on trouve des objets tels que de vieilles bouteilles de verre ou des pneus de voiture Ford Model-T.

C’est le site de plongée le moins profond de Rarotonga et ne peut être plongé que lorsque les conditions de mer sont extrêmement favorables, à cause de sa faible profondeur de 10m maxi et de sa position sur le récif où viennent déferler les vagues dès que l’océan est agité.

Coordonnées : latitude 21° 12’ 106 S ; longitude 159° 46’ 348 W. Centre de plongée : Dive Rarotonga.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Veuillez entrer votre nom ici


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.