Chaque jour, une épave : 16 décembre 1978, le Temo, à découvrir

0
Publicité

Chaque jour, découvrez dans www.plongee-infos.com l’histoire d’une épave, coulée à la même date par le passé, quelque part près des côtes françaises ou ailleurs dans le monde, déjà explorée… ou pas ! Vous retrouverez ainsi quotidiennement un nouveau site, pour vous confectionner une collection passionnante pour vos futures plongées ou simplement pour explorer… l’Histoire!

Peu de documentation sur ce cargo italien en acier, coulé près des côtes corses au sud-est de Bastia, qui reste à découvrir dans une zone peu fréquentée au large de l’aéroport de Lucciana. Même la date du naufrage varie entre le 15 et le 16 décembre 1978 selon les sources…

Le Temo était un caboteur construit en 1950 par les chantiers Bodewes & Martenshoek aux Pays Bas, initialement sous le nom de Peter Swinden pour une compagnie néerlandaise non déterminée. C’est en 1968 qu’il changea de nom pour devenir le Temo,, pour la Compagnie italienne Scotto Armando Lavino, de Naples. Il mesurait 55 mètres de long sur 9 mètres de large et 4 mètres de tirant d’eau, pour une jauge brute de 493 tonneaux. Son moteur diesel de 500 cv le propulsait à une vitesse de 10 nœuds.

En décembre 1978, le Temo naviguait de Sant’Antioco vers la Marina di Carrara, transportant un lourd chargement de minerai de baryte. Alors qu’il longeait la côte est de la Corse, il se trouva pris dans le gros temps. Rien de bien méchant pour un bateau comme lui, mais le roulis très important, finit par faire glisser la cargaison qui déséquilibra le bateau. Celui-ci prit une gîte importante et commença à embarquer de gros paquets de mer, annonçant une issue funeste. Le bateau n’eut pas le temps de virer pour revenir vers l’abri du port d’Ajaccio, que déjà il commençait à donner de la bande. L’équipage eut néanmoins le temps d’évacuer le bateau en perdition, avant que celui-ci ne sombre inexorablement. L’équipage put regagner la côte toute proche, sain et sauf.

L’épave du Temo gît désormais entre 40 et 50 mètres de profondeur, à une latitude de 42°31’580 N et une longitude de 09°36’118 E (WGS84).

Nous n’avons pas retrouvé de récit de plongeurs qui auraient plongé sur cette épave, aussi est-il à peu près certain qu’elle n’a pas encore été découverte et celui (ou celle) qui la trouvera, sera certainement le premier à poser ses palmes dessus… La chasse à l’épave est ouverte !

LAISSER UNE RÉPONSE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Veuillez entrer votre nom ici


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.