Par Paul Poivert

Il est des mauvaises nouvelles qui arrivent à éteindre le soleil d’un dimanche de juillet. Celle-ci est tombée comme un couperet, sans prévenir, causant autant de surprise que de douleur. Jacky Degremont, personnalité reconnue du monde de la plongée, grand professionnel, précurseur et ambassadeur de la plongée française, n’est pas remonté de sa dernière plongée.

Jacky, c’était un personnage ! Un caractère entier en même temps qu’une jovialité à toute épreuve. De l’optimisme et de la bonne humeur à revendre et en même temps, du travail sans jamais fatiguer. L’esprit d’un explorateur dans le corps d’un entrepreneur…

Jacky dans son petit paradis de l’île Rodrigues – Photo S. Marizy

Jacky était originaire de la Côte d’Azur, du côté de Vence. Quand il a chaussé ses palmes, sa soif d’espace et son esprit pionnier l’ont très vite entraîné loin des frontières de l’hexagone pour devenir un véritable découvreur de sites de plongée. C’est sur l’île Rodrigues qu’il a posé son sac en 1996, où tout restait à faire pour y développer la pratique de la plongée et y attirer les touristes subaquatiques. Le site était prometteur, au cœur de l’océan Indien, quasiment inconnu non loin de sa grande sœur l’île Maurice.

Basé alors à l’hôtel Cotton Bay, fort de son expérience de BEES1, d’instructeur CMAS** et de Divemaster PADI, il a prospecté tous les fonds de l’île pour y découvrir les meilleurs sites et il a ainsi littéralement créé la plongée à Rodrigues, alors quasiment vierge.

Jacky était très apprécié de ses élèves et clients au Cotton Bay Dive Center – Photo P. Poivert

La puissante personnalité de Jacky a fait le reste, le Cotton Bay Diving Center s’est très vite développé, les plongeurs ont accouru des quatre coins de la planète. En 2006, après des mois de négociations avec les autorités locales, il a même réussi à accueillir la Chasse au Trésor internationale d’Objectif Atlantide.

Cet événement a fortement aidé à faire rayonner la réputation de Rodrigues et Jacky en a profité pour développer l’activité plongée sur l’île et la rendre plus populaire auprès de la population Rodriguaise en organisant des actions avec les écoles et les associations locales.

Rodriguais de cœur, Jacky était devenu une grande figure de l’île, avec l’aide et le soutien de son épouse Fifi et de sa fille Camille.

Jacky avec la complicité du champion de foot-ball Bixente Lizarazu lors de la course au trésor Objectif Atlantide en 2006 – Photo Y. Chocoloff

Infatigable, Jacky ne s’est pas endormi sur ses lauriers : en 2014, avec près de 10 000 plongées accumulées en une vingtaine d’années à explorer et chercher toujours de nouveaux sites pour ses clients, il a voulu innover et apporter de nouvelles découvertes et de belles sensations à ceux qui n’étaient plus vraiment des clients, mais avaient une forte tendance à devenir des amis après un séjour réussi dans son centre. Il a donc revendu son dive center du Cotton Club pour repartir de zéro et remonter un nouveau centre à l’hôtel Tekoma. Pourquoi prendre un tel risque à tout redémarrer ? Tout simplement parce que Jacky avait une idée originale : offrir non plus une simple prestation de loisir et de formation « classique », mais aller beaucoup plus loin en faisant de ses clients de véritables explorateurs, en allant découvrir de nouveaux sites avec eux, toujours plus loin et attribuer à ces nouveaux spots, le noms de leurs « clients-découvreurs ». ! Une nouvelle façon d’aborder la plongée, en renouant avec un certain parfum d’aventure si cher aux plongeurs: le Jacky Diving Center, “la plongée autrement à l’île Rodrigues”.

Un challenge osé, mais Jacky n’avait pas peur et le succès de la nouvelle formule ne se fit pas attendre. Mais pas question de s’arrêter en si bon chemin et tout récemment, Jacky avait suivi une formation en recycleur à circuit fermé et venait d’acquérir son appareil. Son but : aller explorer la fameuse épave du paquebot Britannic.

Jacky et son ami Albert Falco, deux pionniers… Souhaitons-leur de se retrouver dans cette dernière plongée… Photo Y. Chocoloff

Cette si belle aventure s’est donc arrêtée brusquement en cet après-midi de dimanche 8 juillet 2018 près de Saint-Jean Cap Ferrat, lors d’une plongée au cours de laquelle Jacky a été pris d’un malaise… Son corps a été retrouvé sur un fond d’une vingtaine de mètres, mais il était trop tard. Jacky était déjà parti dans sa dernière plongée vers le paradis des plongeurs.

Toute l’équipe de Plongée infos, pour qui Jacky était un véritable ami, se joint dans la peine à ses proches et adresse toutes ses condoléances à son épouse Fifi Sénéchal Degremont et sa fille Camille Cirima Degremont.

Bon voyage, Jacky !

Jacky dans un de ses sites favoris de l’île Rodrigues : la Basilique – Photo P. Poivert

9 COMMENTAIRES

  1. Je ne le connaissais que de nom et il est évident qu’il était à la fois passionné et passionnant. Mes condoléances aux proches pour cette épreuve douloureuse qui les attends.

  2. Je viens d’apprendre cette triste nouvelle des mes amis Mauriciens .J’ ai connu Jacky à Rodrigues ou il me faisait plongée , c’était un homme charmant plein de joie , un passionné de la Mer et de Rodrigues .A sa famille et a ces proches ,je vous présente mes condoléances les plus sincères.

  3. Martine & Dominique nous venons d.apprendre cette triste nouvelle fini et Camille nous sommes de tous cœur avec vous Camille ton père m’a donné le goût à la plonger moi qui ne savait pas nager

  4. J’ apprends que tu es parti vers d ‘ autres horizons…oui, et je te le souhaite de tout mon coeur! explorer d ‘autres mers plus lointaines.
    Nous nous étions quittés sur la plate-forme de l ‘AIGLE NAUTIQUE ou tu as appris avec Alain PONTY, YAD et les autres que j’ embrasse, ce qui allait devenir ta passion, ta force!!! ta joie de vivre…et comme tu l’ aimais cette VIE!!!!
    Je ne savais pas que tu étais parti vers cette île, ce Paradis terrestre ou tu faisais ta vie de plongeur.
    Je garde de toi cet homme tranquille, simple, ce plongeur atypique et si gourmand de toujours apprendre.
    Gros bisous mon Jacky, A tous les tiens aussi.
    Gillou.

  5. J apprends par le plus grand des hasards cette terrible nouvelle,j ai connu Jacky et sa femme dans leur paradis du coton bay,nous avions sympathisé,parle plonge bien évidemment et fait découvrir a Jacky l intérêt du nitrox pour la plonge loisir.
    Les hasards de la vie ne nous ont pas permis de nous revoir après mon retour d expatriation,mais je n ai jamais oublie ce bonhomme attachant .
    Mais pensées vont bien évidement a toute ca famille en ce triste moment..
    Veuillez accepter mes plus sincères condoleances.
    Eric Spielmann

  6. Bien triste nouvelle que nous venons d’apprendre par hasard. Nous avons plongé deux fois avec Jacky à Rodrigues, d’abord en 2005 pour notre voyage de noces (nous étions tout jeunes OW alors) puis il y a 2 ans, au Tekoma. Nous avons beaucoup apprécié sa gentillesse et sa joie de vivre. J’ai fêté ma 100 plongée avec lui… Qu’il repose en paix au paradis des plongeurs, et sincères condoléances à sa famille…

  7. 2 sejours de plongéee avec Jacky, un au cotton , un au tekoma, juste parfait à chaque fois, ce soir j apprend cette triste nouvelle en préparant un nouveau séjour à rodriques, j ai tout à coup moins envie de partir….
    Merci pour ce que tu nous a donnè Jacky, de merveilleux souvenirs

    Vincent et Hélene

LAISSER UNE RÉPONSE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Veuillez entrer votre nom ici


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.