Seconde journée de l’enquête sous-marine… La course est serrée !

0
526
Publicité

La course Objectif Atlantide se poursuit, les concurrents vont d’indice en indice mais rien n’est encore joué. Le suspens sera entier jusqu’à la dernière minute !

Pour le début cette seconde journée d’enquête, les participants n’ont pas manqué de persévérance. Les résultats de la vieille ont renforcé les motivations, c’est bien déterminés que les enquêteurs ont embarqué sur leurs navires respectifs à la recherche des nouveaux indices. « La journée a été pleine de rebondissements, explique le scientifique L. DZILEPATT, le niveau est monté en puissance, les investigations ont été menées avec beaucoup de minuties. Les retardataires se sont bien rattrapés ».

Toujours dans la bonne humeur avec les Hippocampes. © Yvan Chocoloff

Pour Mireille VIGOUROUX et François FLEURY de l’équipe Bar-Racudas c’est une belle aventure : « Nous ne pensions pas obtenir des résultats aussi rapidement. C’était un peu compliqué au début, mais l’équipe d’organisation nous met à disposition tous les documents nécessaires. Même si nous ne gagnons pas, nous aurons eu le plaisir de découvrir cette région des Philippines avec ses belles plongées».

Mireille et François en pleine action. © Yvan Chocoloff

L’équipe des Hippocampes vit cette enquête avec beaucoup d’humour. Il faut bien avouer qu’avec ses faux airs de Gérard JUGNOT, Alain DAYAN en profite pour mettre de l’animation dans son équipe. Emilie Royer joue la tempérance, mais n’en rate pas une non plus. Il faut dire que ces deux compères ne se connaissaient pas avant le jeu, ils ont été mis en contact par l’organisation, chacun d’eux cherchait un coéquipier. C’est donc le premier jour de l’enquête qu’ils ont réalisé leur première plongée ensemble. Ainsi s’est créée une belle complicité et au niveau des résultats ils se retrouvent dans le milieu du classement. Ils apprécient beaucoup de jeu, car il sensibilise bien à une certaine protection des fonds sous-marins.

Pour l’équipe Holothurie, c’est surtout le côté ludique qui les a marqué. © Yvan Chocoloff

Quant à Valérie et Bruno DENAT de l’équipe Holothurie, c’est surtout le côté ludique qui les a marqués : «On arrive à apprendre d’une façon très facile, ce qui rend le jeu très motivant, raconte Bruno. Au début, lorsque Mireille nous avait contacté pour nous inscrire, nous avions une petite réticence. Nous aimons bien la biologie sous-marine, mais nous ne sommes pas des experts. Finalement des novices peuvent aisément participer à ce jeu, en plus l’eau est chaude, 30° en surface et les fonds sont très riches ce qui n’est pas pour nous déplaire ».
La conclusion revient au commissaire H. NÔ : « Hier c’était Scubaland et Sea Assist qui ont obtenu les meilleurs résultats, aujourd’hui Chocolate Hills est venu jouer les troubles fête en réalisant un score qui combla son retard. Pour le moment les places ne sont pas déterminées ni attribuées, il faut encore affiner les réponses. Demain c’est le troisième et dernier jour avant la finale, tout sera plus clair dans la soirée… ».

Le commissaire H.NÔ en plein interrogatoire avec des poissons clowns. © Yvan Chocoloff

LAISSER UNE RÉPONSE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Veuillez entrer votre nom ici


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.