C’est fou ce que le Commandant Cousteau a pu déclencher comme passion. Cédric Péneau en est la preuve, il attrapé cette « maladie » très jeune, comme beaucoup, à une époque où le dimanche après-midi était consacré aux aventures de la Calyspo devant la télé. Ce n’est que quelques années plus tard, avec une grande expérience de la plongée et la maîtrise de l’image sous-marine, qu’il partage avec nous ses photos, toujours à la recherche de l’exceptionnel, de la photo rare.

Je suis né à Paris en 1974, c’est peut-être pour cela que ce n’est pas avant l’âge de 30 ans que j’ai découvert la plongée sous-marine. C’était à l’occasion de vacances en Thaïlande à Koh Phangan où j’ai passé mon Open Water. Je suis tout de suite devenu accro au monde du silence, j’ai donc enchaîné au fil du temps mes diplômes : Advanced en Malaisie aux Perhentians, Rescue bau au Honduras, puis N3, N4, initiateur et MF1 à la Réunion. De ce fait j’ai plongé d’abord en vacances dans divers endroits (Egypte, Honduras, Malaisie Péninsulaire , Bornéo, Bali, Indonésie, Thaïlande, Philippines Mozambique, Afrique du Sud, Madagascar, Mayotte, Maurice, Rodrigues), avant de m’établir à la Réunion où je vis depuis 2006. Je dois avoir au compteur environ 2300 plongées, ce n’est pas une fierté, mais ça me rappelle simplement à chaque fois de rester humble et prudent si je veux en faire encore beaucoup. J’ai toujours aimé observer les animaux et j’avais été marqué dans mon enfance par les séances de PMT que j’avais faites dans les Iles du Levant (Porquerolles et Port Cros) et bien sûr aussi par les émissions de l’équipe Cousteau du dimanche après midi. La découverte de la plongée a été l’accomplissement d’un rêve de gosse et la découverte d’un monde fabuleux. Je me suis vite intéressé à la biodiversité, connaître les noms des animaux, en ramener des photos était l’étape logique par la suite. J’ai commencé la photo sous-marine en 2007 avec un petit compact, avant de passer à une configuration reflex en 2011. J’utilise depuis un reflex Nikon D7200 dans un caisson Nauticam. Nikon 85 mm pour la macro, et j’aime beaucoup le tokina 10-17 pour le grand angle, que je mets généralement dans un mini-dôme pour la maniabilité et enfin j’ai des flashs Inon. Je suis enseignant, mais consacre la plupart de mon temps libre à la « chasse à l’image » et aux beaux moments à immortaliser. J’aime tous les types de sujets, des mammifères marins dans le grand bleu. A la Réunion nous avons la chance d’avoir les baleines à bosse tous les hivers et les dauphins toute l’année. J’aime aussi faire de la macro et plus particulièrement dans les piscines rocheuses de quelques centimètres de profondeur, en passant par les ambiances colorées ou les scènes de vie.

LAISSER UNE RÉPONSE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Veuillez entrer votre nom ici


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.