Sortie le 28 avril du livre “Fortunes de mer et épaves dans le Parc naturel marin du golfe du Lion”

0

Le livre “Fortunes de mer et épaves dans le Parc naturel marin du golfe du Lion” est né d’une rencontre entre trois passionnés d’épaves qui ne manquent pas d’expérience en ce domaine. Hervé Levano sort son premier livre “Les épaves de la Côte Vermeille” en 1998. Il en décrit une vingtaine avec précision, ce livre deviendra une référence pour les plongeurs. Cette même année, Patrice Strazzera avec son équipe de plongeurs du SDE sortira “Le sommeil des épaves”, cet ouvrage fait une part belle aux avions et bateaux coulés sur la côte des Pyrénées-Orientales. Un nouveau style photographique est né sous l’œil de Patrice, fait de magnifiques photos en noir et blanc offrant une perspective étonnante sur les épaves photographiées. Par la suite il publiera 5 autres livres pour le plaisir de ses fans. Laurent Urios quant à lui n’est pas en reste, en 2014 il publie avec Sylvain Astrié Les trois vies de l’Alice Robert dit le Bananier, un livre de 162 pages avec plus d’une centaine d’illustrations, à sa lecture vous n’aurez plus de secrets pour cette épave devenue mythique de la côte Catalane.

Le premier navire en béton armé d’Espagne repose au beau milieu de la réserve marine de Cerbère-Banyuls © Laurent Urios

C’est en 2011, lors de l’exposition “épaves de de la côte merveille” où Patrice, Laurent et Sylvain y exposaient leurs oeuvres, que Laurent a soumis à ses deux comparses l’idée de faire un livre le plus complet possible sur les épaves du coin au départ de Leucate jusqu’à la frontière espagnole. Laurent depuis n’a pas cessé de relancer Hervé pour écrire ce livre… Il obtint gain de cause en 2014, le livre le plus précis historiquement sur les fortunes de mer du département allait enfin voir le jour. S’en suivit un travail de recherche au niveau des archives maritimes, des échanges avec des Anglais, des Espagnols, des Allemands et des Américains, des rencontres avec les « anciens » du coin qui ont conservé une mémoire intacte de l’époque, bref un travail de fourmi où il ne fallait rien laisser au hasard. Il leur aura fallu quand même presque 4 ans pour le boucler.
Avec 307 pages et plus de 300 illustrations, ce livre recense plus de 150 fortunes de mer survenues depuis 1850 dans le périmètre du Parc naturel marin du golfe du Lion. A travers les récits détaillés des plus saisissantes d’entre elles, le lecteur se plongera dans l’histoire maritime du Roussillon, confondue avec l’histoire du pays et du monde. Témoignages de la vie quotidienne de la région, des évolutions techniques, des échanges commerciaux et des grands événements historiques des 200 dernières années, toutes ces traces, qu’elles soient de simples fragments ou d’imposants navires de milliers de tonnes, constituent un patrimoine culturel et naturel riche et abondant. Y plonger, au propre comme au figuré, c’est s’immerger à la découverte d’un passé, d’une histoire humaine, mais aussi d’une biodiversité particulière.

De gauche à droite : Hervé Levano, Patrice Strazzera, Laurent Urios

“Fortunes de mer et épaves dans le Parc naturel marin du golfe du Lion” sort le 28 avril.
Conférences et dédicaces :
Dimanche 29 avril, 4e Rendez-vous littéraire – sciences et littérature : à la rencontre des écrivains Banuylencs de 9h30 à 13h dans le hall de la mairie de Banyuls et à partir de 15h conférence de Laurent Urios à l’amphithéâtre Alain Guille du Laboratoire Arago (entrée gratuite) suivie à 16h d’une séance de dédicace dans le hall du nouvel aquarium de Banyuls.
Samedi 5 mai à partir de 18h dédicaces chez Techofplongee 2 quai Fanal, 66660 Port-Vendres.
D’autres dates à venir sur la page Facebook et le site Internet.

Retrouvez toutes les informations sur https://fortunes-de-mer-et-epaves.weebly.com ou https://www.facebook.com/Fortunes-de-mer-et-épaves-dans-le-Parc-naturel-marin-du-golfe-du-Lion-1730177177029687/

LAISSER UNE RÉPONSE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Veuillez entrer votre nom ici


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.